Mesurer correctement la température n’est pas une mince affaire !

Dossier

Image sans légende

 

Dans le contexte caniculaire actuel, nombreuses sont les photos montrant les températures affichées sur des tableaux de bord automobiles où sur les thermomètres de pharmacie. Ces valeurs sont surestimées, en décalage des températures relevées par les stations météorologiques dont l'installation répond à des normes strictes.

Pour être exacte, une températures doit être impérativement mesurée sous abri par des stations météorologiques.
Ces stations sont d’ailleurs classées en 5 catégories selon leurs particularismes et leur environnement géographique. Le niveau 1 correspond à une fiabilité optimale. En effet, l’environnement immédiat peut fausser un résultat. C’est pourquoi la présence d'un parking, d'un bâtiment, d'arbres ou d'un cours d’eau peuvent biaiser une donnée.

Quelles sont les principales règles à respecter pour obtenir une mesure fiable? 

Les normes d’installation d’une station sont donc exigeantes et strictes. En voici quelques-unes :
-Une station doit être installée dans un endroit bien dégagé, le plus loin possible des surfaces urbanisées (plus de 100 m).
-Le capteur qui mesure la température doit se situer entre 1.25 m et 2 m du sol au-dessus d’un sol naturel de type gazon.

L’OMM précise et explique dans le Guide des instruments et des méthodes d’observation météorologique (2010) que:
(…) Les capteurs à l’intérieur de l’abri doivent être installés à une hauteur standard (comprise entre 1,25 et 2 m, comme indiqué dans ce Guide), fixée par le Service météorologique. La hauteur ne doit être, en aucun cas, inférieure à 1,25 m. Elle pourra cependant dépasser la valeur fixée, car le rapport du gradient de température à la hauteur diminue avec la hauteur. À titre d’exemple, les différences entre 1,5 et 2 m ne dépassent pas 0,2 °C. Les plus grands écarts sont causés par les surfaces artificielles et par les ombres portées. (a) Les obstacles se trouvant autour de l’abri influent sur son équilibre radiatif. Un abri installé près d’un obstacle vertical risque d’être «protégé» du rayonnement solaire ou du refroidissement radiatif nocturne de l’air, se trouvant sous l’influence du rayonnement infrarouge relativement chaud de l’obstacle ou du rayonnement que celui-ci réfléchit. (b) Il y a lieu d’éviter de positionner des capteurs près de surfaces artificielles qui risquent de réchauffer l’air. L’importance de leur influence est fonction des conditions de vent, car le vent influe sur les échanges d’air. Les surfaces artificielles à prendre en compte sont les sources de chaleur, les surfaces réfléchissantes (bâtiments, aires bétonnées, parcs de stationnement, etc.) et les étendues d’eau (mares, lacs, zones irriguées, etc.).

Ainsi, derrière toutes ces précisions, loin d’être exhaustives, on retiendra que la température doit être mesurée selon des critères précis. Le rayonnement solaire, l’absence ou l’insuffisance de ventilation perturbent et faussent les données, c’est pourquoi le thermomètre d’une automobile ne peut être qu’indicatif et présenter des écarts avec les valeurs officiellement relevées. 

Que pensez des relevés observés sur les tableaux de bord ou les thermomètres de pharmacies ?

Ces capteurs situés sur les véhicules ne peuvent pas être aussi fiables qu’une station aux normes. Selon les modèles et les constructeurs, la sonde est placée soit sous la coque du rétroviseur droit soit à l’abri derrière les aérateurs situés sous le pare-chocs avant. Ces deux endroits ont en commun d’être à l’ombre et bien aérés mais ils se situent au-dessus de la route, au cœur du trafic routier et sont à certains moments exposés au rayonnement solaire ou à une surchauffe dans les embouteillages.
La couleur de la carrosserie voiture est suffisante pour influencer la sonde de température extérieure. Sur un véhicule blanc, les rayons du soleil sont réfléchis mais sur un noir, les rayons seront absorbés, ce qui entraîne une augmentation de chaleur de la carrosserie qui est susceptible d’interférer sur la mesure du capteur et d’altérer la mesure.

Il est également fréquent d’observer une « surchauffe » d’un thermomètre au cours de belles journées ensoleillées. On retrouve aussi ce type de décalage sur les panneaux lumineux des pharmacies dont les capteurs sont situés à proximité immédiate des façades des bâtiments, dans des milieux souvent très urbanisées et asphaltées qui ont comme particularité d’emmagasiner la chaleur et de la restituer. Parfois on trouve ces sondes de température au-dessus des portes de ces établissements qui s’ouvrent constamment toute la journée, ce qui fausse là aussi la donnée.
Ainsi il peut exister des décalages entre la température annoncée par le bulletin météo et le relevé effectué.

Les stations météo connectés de plus en plus prisées

Rien ne vaut donc les relevés effectués par des stations météo répondant à des normes strictes et implantées selon les règles citées précédemment.
Peut-on alors chez soi mesurer efficacement la température, le vent, l’humidité de l’air ?
Oui, pour cela il suffit d’acheter une station météo de type Vantage pro que l’on peut par exemple trouver sur des sites comme Météo Shopping à des prix qui varient entre 400 et 1400 Euros TTC. Elles sont connectées et peuvent être consultées à distance. Elles offrent aussi la possibilité d’être intégrées à un réseau d’observations consultable par tous les détenteurs qui mettront leurs données en ligne faisant ainsi le bonheur des passionnés.

Sébastien DECAUX

Écrit par Sébastien DECAUX, publié le 18 juillet (dernière actualisation le 18 juillet à 22h44)

Les autres actualités météo

Événement

Les grandes marées sont de retour pour ce week-end du 15 août ! Avec quel temps ?

Les coefficients de marée remontent actuellement. Ils atteindront 103 entre samedi soir et dimanche matin.  - Les conditions météo...
Dossier

Mesurer correctement la température n’est pas une mince affaire !

  - Dans le contexte caniculaire actuel, nombreuses sont les photos montrant les températures affichées sur des tableaux de bord...
Prévisions

Canicule: le plus dur reste à venir !

La chaleur accablante se poursuivra sur le sud du pays jeudi et vendredi tandis que de l’air un peu moins chaud va concerner les régions situées...
Suivi

Un risque de canicule en France pour mi-juillet ?

Le point avec notre prévisionniste Stéven TUAL sur les conditions attendues ces prochaines jours. -
Voir tout