Changement de temps la semaine prochaine !
Prévisions - Vendredi 04 janvier 2019

Les conditions très anticycloniques vissées depuis plusieurs jours entre les Iles britanniques et le nord de la France vont avoir tendance à se décaler vers le proche atlantique en début de semaine prochaine. Dans le même temps, une dépression va se creuser entre la Mer de Norvège, la Scandinavie, l’Allemagne et la Pologne.

Cette dépression sera responsable d’un temps plus perturbé dès mardi sur le nord-ouest avec de faibles pluies de la Bretagne à l’Alsace. L’ambiance sera plus humide sur le nord-est et l’est où la pression atmosphérique sera plus basse. Comme le flux deviendra septentrional des chutes de neige se produiront mardi soir sur les reliefs et surtout mercredi au passage du front froid de la perturbation. Les Pyrénées seront à l’écart de la dégradation, qui sera plus manifeste sur le flanc est. Des chutes de neige affecteront probablement les plaines de la moitié est du pays mercredi et jeudi.

En arrivant en Méditerranée l’air froid sera à l’origine d’un creusement dépressionnaire dans le Golfe de Gênes. Le Mistral s’annonce donc fort en fin de semaine prochaine.
Vers l’ouest, au plus près de l’anticyclone le temps sera plus variable et moins perturbé.

Le vent qui était souvent faible ces derniers jours sera de plus en plus sensible sur le pays et provoquera partout un ressenti très désagréable!

Sébastien DECAUX

Actualités

Grande marées la semaine prochaine... Surveillance à l'ouest et au sud-ouest

Bretagne - Vendredi 18 2019

Les coefficients de marée augmenteront progressivement jusqu'à mercredi prochain où (...)

La Corse visible depuis Nice !

Insolite - Jeudi 17 2019

Voici une vision de la Corse depuis Nice ! Non (...)

La bascule hivernale se confirme de plus en plus pour la semaine prochaine !

Prévisions - Jeudi 17 2019

Bascule hivernale en vue... La date du 22 janvier marquera (...)

Possibles conditions hivernales la semaine prochaine : où en est-on ?

Surveillance - Mardi 15 2019

La date du 22 janvier que nous évoquions dans un (...)