Conditions hivernales possibles à partir du 22 janvier ?
Surveillance - Jeudi 10 janvier 2019

Les prévisions saisonnières sont des tendances météo à moyen ou long terme (de quelques semaines à plusieurs mois) destinées à obtenir un scénario météo sur de grandes régions. Elles sont évidemment moins précises et moins fiables qu’une prévision, qui va concerner une échelle plus locale.

Leur fiabilité progresse. On peut la qualifier de moyenne avec des résultats probants estimés à 60-65% environ, mais là encore il ne s’agit que d’une moyenne.
A ce sujet, Météo Concept a testé l’hiver dernier le modèle CFSv2. Le modèle CFS (Seasonal Climate Forecast) est un modèle saisonnier développé par le National Centers for Environmental Prediction (NCEP) et la NOAA, la National Oceanic and Atmospheric Administration .

Ce modèle saisonnier a été plutôt « bon», l’hiver dernier et avait particulièrement bien anticipé la vague de froid intervenue de la fin du mois de février au début du mois de mars en France. Nous vous avions alors annoncé en se basant surtout sur cette modélisation le refroidissement de la fin du mois trois semaines avant qu’il ne se produise.
Depuis plusieurs jours, ce modèle persiste et signe. Il campe sur ses positions pour la fin du mois de janvier 2019 et le début du mois de février. Selon les calculs, des conditions hivernales marquées sont à prévoir à partir du 22 janvier prochain pour une durée d’au moins 10 jours.

Si l’on s’en tient à ce modèle, la lecture des cartes proposées met en relief des conditions anticycloniques qui devraient se dessiner de l’Atlantique Nord à la Norvège et à la Finlande, propulsant sur les trois quarts du Vieux Continent de l’air froid originaire d’Europe septentrionale.
L’Europe centrale et occidentale seraient concernées par une dépression de surface et d’altitude (air glacial) représenté sur la carte la plus à gauche. Cette dépression, source d’instabilité pourrait donc avec le froid provoquer des chutes de neige en plaine. On note, en tous cas, des précipitations excédentaires de l’Espagne aux Balkans. Il neigerait donc assez abondamment sur tous les massifs montagneux à basse altitude, ce qui serait une aubaine pour les stations avant les vacances d’hiver.

En parallèle, par effet de bascule, cette coulée froide européenne ferait remonter de l’air chaud en provenance d’Egypte sur la Grèce, la Turquie, les pays bordant la Mer Noire, y compris sur le sud de l’Ukraine et de la Russie.

Cette tendance se vérifiera-t-elle ? Réponse dans 12 jours !

Sébastien DECAUX

Actualités

Activité orageuse soutenues sur la France

Surveillance - Mercredi 19 2019

La nuit dernière a été très électrique sur le nord-ouest, (...)

Attention aux orages entre la soirée et la nuit prochaine

Alerte - Mardi 18 2019

L'arrivée d'un perturbation (front froid) ce soir sur l'ouest et (...)

Aujourd'hui mardi: Instabilité sur l'ouest et le nord-ouest

Prévisions - Mardi 18 2019

#Observations #Prévisions #oragesDes pluies parfois ponctuées d'orages, faibles à modérés, (...)

Une première quinzaine très contrastée entre le nord-ouest et le sud-est

Observations - Lundi 17 2019

Le début du mois de juin a été souvent mitigé sur (...)